Comment maximiser l'aide financière de la mission locale : conseils et astuces

La création des missions locales est relative à l’optimisation de l’insertion professionnelle et sociale des jeunes. Elles sont destinées aux jeunes entre 16 et 25 ans qui sont sortis du système scolaire et qui sont au chômage. En s’inscrivant à une mission locale, vous pouvez percevoir un salaire. On ne peut pas vraiment parler de salaire, mais plutôt d’allocation ou encore d’aides financières. Découvrons ensemble les aides financières de la mission locale.

Les aides financières pour la mission locale

Pour maximiser l’aide financière de la mission locale, vous devez d’abord prendre connaissance des différentes aides. Parmi ces aides, on peut citer :

A lire en complément : Choisir son prêt immobilier : les éléments essentiels à considérer

  • Le Parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie ou le PACEA : Précisons que le PACEA est avant tout contrat d’engagement de 24 mois liant le jeune et la mission locale. On ne peut vous proposer ce contrat que s’il est en adéquation avec vos projets. Si vous avez signé un contrat PACEA, si vous ne percevez aucune autre allocation ou rémunération, vous pouvez recevoir une allocation. Le montant est variable en fonction de votre situation, et même si votre situation est vraiment précaire, il ne dépassera pas le montant du RSA,
  • Le contrat engagement jeune ou le CEJ : c’est le nouveau nom que porte l’ancien la garantie jeune. C’est un contrat destiné uniquement aux jeunes en difficulté. La signature de ce contrat conduit à la réception d’une aide financière. Le montant de cette dernière est aussi variable en fonction de l’âge du bénéficiaire et de son indépendance fiscale. En tout cas, le montant maximum de l’aide perçu via le CEJ ne dépasse pas les 520 euros par mois,
  • Le Fonds d’Aides aux Jeunes ou le FAJ : il s’agit d’une aide financière destinée aux jeunes sans revenus et aux jeunes avec de très faibles revenus. Notez bien qu’on parle ici d’une aide ponctuelle qui doit répondre à un besoin bien précis comme la santé, l’hébergement à la mobilité,
  • Les aides à la mobilité : ce sont des aides auxquelles on ne pense pas toujours, car leurs montants sont vraiment minimes. Ils permettent tout de même de couvrir les déplacements du bénéficiaire. Si pour votre mission, vous devez vous déplacer, pensez à vous renseigner par rapport à cette aide à la mobilité auprès de votre antenne locale. Vous éviterez ainsi de sortir de votre poche les billets de transport.

Maximiser vos aides financières

Sachez que même si vous pouvez bénéficier automatiquement de certaines aides, ce n’est pas le cas pour toutes les aides. Prenez alors le temps de réaliser les démarches nécessaires pour en profiter. Ce n’est pas non plus compliqué, vous devez tout simplement vous rendre auprès de l’organisme concerné pour remplir un formulaire. Vous pouvez également compter sur le conseiller de la mission locale pour vous aider dans les démarches.

A lire aussi : Les 5 meilleures villes où investir en immobilier dans le Var

Il est également important de faire le bon choix des aides, car certaines ne sont pas cumulables. Assurez-vous également de respecter toutes les conditions d’obtention pour qu’on ne refuse pas votre demande d’aide.