Défiscalisation : comment réduire vos impôts ?

En cas de défiscalisation, on pense aux différents moyens pour réduire son impôt afin d’accroître ses revenus. Lorsqu’on décide cela, il est important de savoir comment s’y prendre dans le but de réduire de manière légale ses impôts. Découvrez les différents moyens pour faire réduire vos impôts.

La défiscalisation immobilière 

Quand on parle de défiscalisation immobilière, il s’agit d’un ensemble de dispositifs légaux donnant l’opportunité aux investisseurs, contribuables français, de bénéficier d’une réduction d’impôts. Ici, vous avez le droit d’user de ces dispositifs afin de réduire l’impôt dans le neuf mais aussi dans l’ancien. Que le logement soit nu ou meublé, vous avez plusieurs solutions :  la loi Pinel, le dispositif Denormandie, l’investissement en loi Malraux, la loi Cosse, le dispositif fiscal Censi-Bouvard, la loi Monuments Historiques, …. Avec ces lois, chaque contribuable pourrait en trouver pour son compte.

Lire également : Découvrez les divers dispositifs de défiscalisation immobilière pour réduire vos impôts

Les travaux au sein de sa résidence principale

En tant que propriétaire de votre résidence principale, vous avez le droit de prétendre à une réduction d’impôt. Cela est possible si vous devez entreprendre des travaux d'amélioration. Ainsi, vous pourrez choisir plusieurs formes de travaux. Au nombre de ceux-ci, on a par exemple ceux qui impactent l’environnement et le développement durable.

A voir aussi : Guide complet des lois de défiscalisation immobilière en France pour optimiser son investissement

Il y a également les travaux qui impactent l’économie d’énergie ainsi que l’aide aux personnes âgées ou physiquement handicapées qui peuvent vous permettre de profiter de la réduction.

Le PEA

Aujourd’hui, lorsqu’on parle de défiscalisation, on ne saurait omettre le plan épargne en actions. C’est un véritable outil incontournable pour diversifier ses placements et diminuer ses impôts. Avec lui, vous pouvez investir sur les marchés de la bourse tout en étant exonéré sur les plus-values réalisées au bout de cinq ans de détention du compte.

L’assurance vie

Le contrat d’assurance vie est un placement qui bénéficie de nombreux atouts, mais également d’une grande souplesse d’utilisation. Elle vous offre une fiscalité plus que attrayante qui fait d’elle un formidable outil pour défiscaliser et payer moins d’impôts. Les produits et les intérêts capitalisés durant un contrat d’assurance-vie sont tous exonérés d’impôts. De ce fait, les investisseurs peuvent profiter pleinement de leur placement durant les 8 années de détention.

Le PER et le PERP

Avec le plan épargne retraite et le plan d’épargne retraite populaire, il s’agit de faciliter la gestion en englobant tous les autres produits d’épargne retraite. Ici, vous pouvez profiter d'une fiscalité avantageuse et cela vous permet d’épargner en vue de la retraite tout en faisant des économies d’impôt. Le second permet en plus de déduire les cotisations de son revenu imposable.

La loi Pinel pour investir dans l’immobilier locatif

Si vous êtes intéressé par l’investissement locatif, la loi Pinel est une option à considérer. Cette loi permet de bénéficier d’une réduction d'impôt sur le revenu pour les particuliers qui achètent un logement neuf ou en état futur d'achèvement dans certaines zones géographiques et le mettent ensuite en location pendant au moins six ans.

Les avantages de cette loi sont multiples : elle encourage la construction de nouveaux logements, offre des biens immobiliers diversifiés ainsi qu'une réduction fiscale allant jusqu'à 21% du montant investi. Il faut noter que cette opération doit être réalisée avec soin, car elle implique souvent un engagement financier important ainsi qu'un risque locatif non négligeable.

Il existe aussi d'autres dispositifs tels que le Censi-Bouvard, dédié aux investissements dans les résidences services telles que les maisons de retraite médicalisées ou encore les résidences étudiantes. Il offre là aussi une réduction fiscale avantageuse pour encourager ce type d'investissement.

Il est possible de bénéficier d’aides à l’achat immobilier comme le prêt à taux zéro (PTZ) qui propose une aide financière sans intérêts destinée aux personnes souhaitant acquérir leur première résidence principale ou encore le Prêt Action Logement (PAL) permettant une prise en charge partielle du coût global des travaux liés au logement.

Toutes ces options présentent des avantages et des inconvénients différents selon votre profil financier et vos objectifs patrimoniaux. Il faut les étudier avec attention pour choisir celle qui correspondra le mieux à vos besoins et à votre situation fiscale.

Les dons et les investissements dans les PME pour bénéficier de réductions d’impôts

Il existe aussi d'autres moyens de réduire ses impôts, tels que les dons à des associations ou encore les investissements dans des PME. Les dons permettent de bénéficier d'une réduction d'impôt sur le revenu égale à 66 % du montant donné, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Vous devez choisir une association reconnue d'utilité publique afin de pouvoir profiter pleinement de cette mesure.

Quant aux investissements dans les PME, ils permettent eux aussi une réduction d'impôt pouvant aller jusqu'à 18 % du montant investi, avec un plafond annuel fixé à 50 000 euros pour les personnes seules et à 100 000 euros pour les couples. Cette mesure vise ainsi à favoriser l'entrepreneuriat en France tout en offrant une solution intéressante pour défiscaliser.

Il est primordial ici aussi de bien s'informer avant toute décision. Une fois encore, solliciter l'aide d'un professionnel s'avère judicieux afin notamment de sélectionner soigneusement son choix parmi la multitude des entreprises susceptibles d'être ciblées par ce dispositif fiscal.

Quoi qu'il en soit, il demeure essentiel avant toute démarche fiscale, quelle qu'elle soit • immobilière ou financière -, de prendre garde aux risques encourus et surtout de ne pas chercher absolument à optimiser artificiellement sa situation sans mesurer scrupuleusement toutes les conséquences fiscales potentielles qui peuvent y être liées.